Nos conseils pour comprendre l’immobilier en Andorre


Immobilier / mercredi, février 2nd, 2022

La politique du gouvernement Andorre en matière immobilière incite de nombreuses personnes à investir dans ce secteur. Il n’est plus à démontrer que l’investissement immobilier est une activité très prometteuse pouvant faire générer d’énormes bénéfices. En Andorre, les avantages immobiliers sont encore plus intéressants. Cependant, il faut s’y connaître pour mieux en profiter. Suivez alors nos conseils pour comprendre l’immobilier en Andorre.

Obtention d’une autorisation préalable du gouvernement andorran

Même s’il est très avantageux de se lancer dans une activité dans l’immobilier, il faut nécessairement prendre connaissance de ce que prévoit la loi en la matière. Chaque pays dispose d’une réglementation propre à elle. Le respect de celle-ci permet de profiter de son investissement. Alors, si vous désirez acquérir des biens immobiliers dans la principauté, il vous faut comprendre l’immobilier en Andorre pour mieux vous y prendre.

 Ainsi, le démarrage d’une activité immobilière en Andorre est obligatoirement précédé d’une autorisation délivrée par le gouvernement andorran. L’obtention de cette autorisation permet d’acquérir des biens, et ce, sans aucune limite d’achat. Même si vous ne résidez pas dans le pays toute l’année durant, vous pourrez aisément effectuer votre investissement. Par ailleurs, d’autres conditions sont également à remplir pour devenir un acteur immobilier Andorran.

Conditions pour investir dans l’immobilier en Andorre

Conditions pour investir dans l'immobilier en Andorre

Partout dans le monde, certaines exigences sont à remplir avant de démarrer une activité, qui plus est immobilière. La principauté n’en fait pas une exception. La loi andorrane prévoit quelques conditions qui sont :

  • avoir l’âge de la majorité (18 ans) ;
  • vivre dans la principauté durant plus de 90 jours par année ;
  •  avoir un casier judiciaire vide ;
  •  avoir un apport financier de 350 000 euros au moins.

En effet, une fois ces conditions remplies, vous pouvez envisager d’investir dans l’immobilier en Andorre. L’acquisition du bien immobilier est soumise à la fourniture de certaines pièces qui sont entre autres :

  • un extrait du casier judiciaire vierge ;
  • un certificat d’état civil et un passeport ;
  • les originaux du contrat d’achat ou de location ;
  • un document justifiant votre solvabilité comme un titre de propriété, un aval bancaire, etc.

Les différents documents sus énumérés constituent des formalités obligatoires à remplir.

Les frais liés à l’acquisition d’un bien immobilier en Andorre

Les frais liés à l'acquisition d'un bien immobilier en Andorre

Contrairement aux autres pays de l’Europe, les frais de notaire et d’acquisition sont largement moindres en Andorre. La réglementation de la principauté en matière de fiscalité est très souple. Cela amène de nombreux investisseurs étrangers et des non-résidents à investir dans divers secteurs. Cela dit, les points essentiels à connaître en ce qui concerne les frais d’acquisition et de notaire sont simples. En Andorre, la loi a fixé comme frais de notaire, une somme équivalente à 1 % du prix de vente du bien immobilier.

Outre cela, une taxe représentant 4 % de la valeur d’acquisition du bien doit être payée auprès d’un notaire andorran. Cette taxe n’est rien d’autre que l’ITP (Impost Tax Patrimoni). Le paiement se fait chez un notaire au moment de la signature de l’acte d’achat. Elle est réglée par chèque de banque à l’ordre du gouvernement andorran. En ce qui concerne les honoraires d’agence immobilière, ils sont à la charge du vendeur. Ils sont estimés entre 5 % et 10 % du prix de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *